Qui sommes-nous ?

L'Armenonville est un ensemble de tango né en 2010 de l’envie de rapprocher les tangos argentins et les tangos de la chanson française. Il est constitué d’un quatuor bandonéon, violon, guitare, contrebasse. Le tango est par essence une musique vagabonde dont les racines se perdent parmi des influences africaines, cubaines et européennes. L’Armenonville a débuté son voyage par Vagabondage en tangos, un spectacle mêlant humour et poésie avec la comédienne chanteuse Emeline Bayart. L’Armenonville a ensuite décidé d’élargir son répertoire à des influences de musique de films, des thèmes issus de musique classique avant de décider de partir pour un tour du monde... Le tango est né en Argentine et en Uruguay sur les bords du Rio de la Plata. Il a ensuite été influencé par de nombreuses influences musicales avant d'être adopté et adapté presque partout dans le monde ! Le premier disque de l’Armenonville sorti en novembre 2019 est donc un Tour du monde en tangos.

Pourquoi l'Armenonville ?

Au début du XXe siècle, la fièvre du tango se développe à Paris. Cette musique originaire des bas- fonds de Buenos Aires séduit les parisiens qui l’adoptent et se l’approprient. Le rythme est toujours là mais les textes prennent parfois un caractère plus léger. Au même moment, sur les bords du Rio de la Plata, dans les milongas comme dans la ville, on rêve de Paris. Cette obsession française se retrouve jusque dans les paroles et les noms des milongas. Le cabaret Armenonville est ainsi inspiré du Pavillon d’Armenonville, un pavillon de chasse du Bois de Boulogne portant le nom d’un garde des Sceaux de Louis XV. Carlos Gardel, le « petit français » né à Toulouse y fit ses débuts avant de devenir le roi du tango. Ce lieu devenu mythique après sa destruction à la fin des années 1910 a été choisi par l’Armenonville pour symboliser les influences croisées de cette musique.

© L'Armenonville 2020 - Tous droits réservés - Design graphique Mathilde Vizet